Sign in to follow this  
EndeavSTEEL

Le Réveil. Partie 3. Illusion [FR]

Recommended Posts

b3Vbk89.jpg

 

Alex tenait le poignet de Wilhelm Tate. Les souvenirs de leur bataille avec le chef de la sécurité étaient encore frais. Il lui a tiré dessus une fois, comme les autres. Mais contrairement à d'autres, Tate a refusé de tomber. Il a attaqué son ennemi. Alex a tiré à nouveau. Et encore. Jusqu'à ce que le pistolet n'ait plus de munition.
- Je ne pense pas que le système de sécurité puisse être déclenché par ça.
- Tu est un pessimiste. Relax! - La voix de Maria semblait ... joyeuse.
- Le scanner d'empreintes digitales lit le modèle capillaire, qui ...
- Ce n'est pas réel.

Alex regarda à nouveau sa main et réalisa que ça n'avait pas l'air mort. Tissé avec des tendons et des muscles, des fils minces et des contacts de soudure dépassant de la souche.
- Pièce magistrale, - a dit son compagnon, puis ajouté: - Il était remplit d'électronique. Pas un humain. Une marionnette. Peut-être que ceux qui l'ont tiré par les ficelles, nous regardent encore à travers ces yeux morts.
Se hâtant de se cacher de ce regard, Alex se dirigea vers le hangar avec des véhicules tout terrain.
- Et qui suis-je, sinon une marionnette?
- Tu es propre, c'est pour ça que tu as été choisi.
- Je ne voulais pas dire implants.
- Tu est capable de prendre des décisions, Alex. Mais maintenant tu est confus et tu est guidés. Ça va passer.
- Je suis d'accord, Maria. Je me souviens.
- Oui.
- Mais quand même ... je ne sens pas la liberté.
- Personne ne méprise l'esclavage comme les Biones. Chacun d'eux était né esclave. Un vaisseau vivant qui se nourrit du Signal. Créé pour atteindre sa source. Mais les Biones sont devenu libre.

Il se dirigea vers la porte du hangar et posa la main de Tate sur le scanner. Le panneau a sonné avec un signal mélodique et la serrure s'est ouverte. Alex laissa tomber la main sur le sol. Le souvenir du meurtre du chef de la sécurité, si récent il y a une minute, a presque disparu.
- Tu me fais oublier, Maria?
- Oui. Devrais-je arrêter?
- Non. Je ne voulais pas le tuer ... et le reste. Je ne veux pas me rappeler combien de sang j'ai sur mes mains.
Avec ces mots, le sang a commencé à disparaître de sa peau et de ses vêtements. Comme si il glissait de la perception.
- D'un point de vue figuratif, - ajouta Alex, et tira sur la poignée de la porte.

La porte n'a pas cédé. Par le hublot, il était clair que quelqu'un l'avait bloqué de l'autre côté avec un pied de biche. Alex prit une profonde inspiration et joignit ses mains autour de la toile d'acier, il le retira. Le grincement de métal a fait écho dans les couloirs, mais il a été immédiatement étouffé par le rugissement de la turbine. Avec des pas confiants, Alex se dirigea vers le seul véhicule tout-terrain dans le hangar. C'était une machine titanesque, juste ses roues étaient au moins aussi grandes qu'une petite maison. L'échelle de chargement arrière a été soulevée. Les boîtes laissées par les travailleurs morts tombaient au sol du hangar ou roulaient à l'intérieur du véhicule.

Sans attendre que la porte extérieure s'ouvre complètement, la voiture ce déplaça.

 

Alex accéléra le rythme, puis commença à courir. L'ATV a percuté les portes d'ouverture et a ralenti pendant une seconde avant de s'échapper à la surface de la planète. Cette seconde était suffisante pour qu'Alex atteigne l'échelle de chargement d'un seul bond. Se roulant sur lui-même, il s'est levé à l'intérieur du compartiment à bagages du véhicule tout-terrain.
Au crépuscule, une construction laide mais belle de cristaux verts apparut devant lui. Les câbles d'acier qui l'avaient tiré étaient rivés au sol.
- Ils ont trouvé des Cristallins sur la planète, chuchota Alex, mais ils ne me l'ont pas rapporté ...
C'était l'un des plus petits Cristallins qu'Alex avait vu pendant son séjour à Ellydium. Mais celui-ci était différent de tous les autres. La passerelle derrière le dos se referma et la faible lueur du cristal était la seule source de lumière dans le compartiment.
- Un ancien drone constructeur. Il était là pendant la grande guerre du Star Conflict, - a expliqué Maria.
- Les Biones et Crystallids étaient en guerre?
- Depuis leur première rencontre.
- Et les Cristallins ont détruit ceux qui ont créé Biones?
- Non, Alex. Ils ont été tués par le temps. Les créateurs ont oublié leur culture, leur langue, ont perdu la tête. Les années sont cruelles. Les millénaires sont impitoyables. Mais quand ils ont atteint leur but - la source du Signal ... la course autrefois grande s'est transformée en rien plus que des animaux. Des parasites sur le corps du grand Bione.
- Et les Cristallins?
- Ils les attendaient déjà là, à la source. Ils se sont nourris eux-mêmes du Signal et ont attaqué dès qu'ils ont vu ses réserves d'énergie concentrées sur Biones.
- L'Iridium.
- Oui, c'est semblable à la graisse dans votre corps. Stock pour un jour de pluie.
- C'est ce qui a déclenché le conflit.

Quelque chose remua dans l'obscurité de la soute.
- L'ATV est sur le pilote automatique. Il est là.
Mais Alex n'a pas fait attention. Il passa sa main le long de la surface lisse du Crystallid et trébucha sur un trou rugueux dans son corps. Autour de lui étaient des traces visibles d'un coupeur de plasma.
- Tate a pris quelque chose de ce drone. Quelque chose de très important.
- Vous devez le reprendre.
- Et détruis tous ceux qui sont impliqués, - dit Alex et Maria en même temps.
Soudain toute la baie fut éclairée par des faisceaux lumineux de projecteurs. Ils venaient d'une construction de quatre mètres - un exosquelette de chargement. À l'intérieur, derrière les poutres de protection, était assis un homme en costume d'ingénierie. La machine a soulevé deux bras de manipulateur. L'un équipé d'une pince, et l'autre d'un dispositif de rivetage.
- Je te défie.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.